samedi 11 mars 2017

Vol à destination de New-York

Il y a quelques mois j'avais acquis des livres anciens
provenant de la Bibliothèque municipale ; ce qu'on appelle des "sortis de collections".

Celui-ci m'a fait un clin d'œil, publié en 1982.
Potentiellement, mes fils et moi avons pu feuilleter ses pages 
lors de nos sorties du mercredi à la bibliothèque !




 


Le graphisme des illustrations restitue la verticalité de cette ville.
Des bâtiments qui s'élancent vers le ciel,
qui s'alignent le long d'axes réguliers.
Voici une page (World Trade Center) qui évoque des souvenirs ayant marqué l'Histoire à tout jamais.







J'ai acquis ce livre pour la somme symbolique d'un euro.
Alors pourquoi ne pas transformer une illustration de ce livre,
en mêlant un travail d'impression de gravure sur gomme ?

Allez, je me lance.
Les couleurs ?
L'orange "néon" pour une ville qui ne s'éteint jamais ?
Le gris métallique pour évoquer les constructions de fer ?
Le graphisme du tampon ?
Des lignes un peu Art déco,
en référence au Chrysler Building (construction 1930-1931) ?




 
Finalement je superpose orange fluo et gris métallique.
Je ne sais pas encore où je vais,
mais les impressions sont inévitablement "verticalisées" !



 



Il s'ensuit un travail de découpage de "bandes" collées sur un passe-partout blanc,
où l'illustration du Chrysler Building a trouvé sa place.
Réflexion, hésitation... il faut faire un choix...
... alors voici le résultat. 




Voici le texte, de l'auteure du livre, consacré à ce beau gratte-ciel :

"Construit en 1930, le Chrysler Building fut pendant deux ans le plus haut gratte-ciel du monde avant que l'Empire State ne le détrône. 
Il conserve la quatrième place parmi les géants et surtout sa belle originalité. Son casque d'acier contient des diamants qui
scintillent au soleil couchant ; ses ascenseurs s'ornent d'une marqueterie d'acajou et ses halls d'entrée sont dallés de marbre".


Et si on prenait un vol pour New-York ?




 
 
 
 

 

dimanche 26 février 2017

Ciseaux de brodeuse

Il y a quelque temps,
Sophie, l'amoureuse de mon fils aîné,
avait évoqué son admiration pour 
les ciseaux de brodeuse.

Ils sont de petite taille. 
Les plus anciens sont ouvragés, précieux,
à l'image de ceux-ci trouvés sur Pinterest.






En fin d'année dernière,
nous avons fait un petit tour
au pays de la coutellerie (Nogent en Bassigny)
et j'ai pu acheter ces petits ciseaux de brodeuse,
cadeau tout trouvé pour l'anniversaire de Sophie.
Sur la photo, se trouve également une boite originale
pour y déposer un vers à soie (fin de stock mis en vente
au Musée de la soie dans les Cévennes).







Ces charmants ciseaux devaient trouver un écrin.
Alors au travail... avec des matières stockées à la maison,
feutrine bleu marine, cuir orange et tissu esprit seventies
vu déjà par ICI.






Improvisation,
Exercice de couture,






Les ciseaux de brodeuse ont trouvé leur écrin.
Trois ronds de papier seront tamponnés d'une fleur pop, embossée.
Ils porteront un message pour un très bon anniversaire...



 

 
 

lundi 20 février 2017

Pommes, pommes, pommes

Depuis quelques semaines,
retour en atelier avec le "Maître", 
au gré de mes jeudis soirs libres.

Je l'avais évoqué ICI.
Six années de cours du samedi
s'étaient achevées...
puis le "Maître" a dit :
"les cours me manquent..."
Nous sommes aujourd'hui 5 privilégiées 
à envahir ... sa cuisine... qui se transforme en atelier
le temps d'un soir.

Premier travail figuratif : des pommes posées sur un chiffon blanc.
Ouïe, le dessin n'est pas mon fort !
Je ne sais pas par où commencer !

Mon appréhension s'estompe lorsque le Maître
me tend son appareil photo.
Finalement, je cadre le sujet à ma façon.
Je peux ainsi visualiser sur l'écran,
ce qui m'aide à faire cette mise en place :







Oui, les pommes seront bleues vertes.
Je fuis l'idée de m'ennuyer dans un exercice "artistique".
Le Maître tend ses pastels gras.
Certaines surfaces en peinture acrylique
seront "balayées" de ces pastels qui animeront les couleurs.
Je souhaite rajouter un "côté déco",
alors je fais des pochoirs pour "imprimer" le tissu.
(référence au travail des tampons gravés sur gomme pour lequel j'essaie de m'exercer régulièrement !)







Quelques semaines plus tard,
les dernières touches sont apportées.
L'exercice de la couleur est celui que je préfère,
celui qui me donne le plus de plaisir
et ne prend pas toujours le pas sur ce qui paraît
toujours aussi difficile : le dessin, les ombres, les reliefs...





Et pour finir ce billet,
qui permettra de commencer la semaine
par un brin de poésie.
Voici la jolie phrase de l'écrivain-chanteur Québécois Félix Leclerc :
"Chaque pomme est une fleur qui a connu l'amour". 

samedi 18 février 2017

Osez Joséphine

Ce livre est à l'origine de ce billet,
il sera le cadeau d'anniversaire de l'amoureuse de mon fils, Agathe.






Galerie de femmes audacieuses et novatrices,
qui assument ce qu'elles sont, dans le tourment de leur époque,
riches de leur différence.
Galerie de portraits : Clémentine (la femme à barbe), Agnodice (gynécologue... au IVème siècle avant JC), Délia (exploratrice),..
puis Joséphine (Baker) plus célèbre. Et bien d'autres encore.
Ce livre est un bijou. Les illustrations subtiles nous content des histoires vraies
qui rendent fières.




 





Sur la couverture, l'illustration du portrait de Joséphine 
me plait bien !




Et si je faisais un petit essai de gravure sur gomme !
Pas facile...
j'opte pour une version en négatif, moins compliquée...




Ceci accompagnera (très modestement !!!)
le livre offert.
Oui, j'ai "osé" Joséphine !




 
Comme l'écrit Pénélope Bagieu :
"Souvent réduite à une ceinture de bananes,
Joséphine Baker était incroyablement engagée,
altruiste et courageuse".

Alors, coïncidence ?
J'avais eu l'occasion de photographier
ce joli portrait de Joséphine il y a quelques mois 
au Centre national du costume de scène de Moulins (Allier)
(une fois n'est pas coutume, cette visite était organisée au cours 
d'un séminaire de travail !).
Décidément, Joséphine est source d'inspiration !






 

lundi 13 février 2017

Vitalis est né

Vitalis est le prénom original 
d'un petit garçon né en fin d'année dernière.

J'ai eu envie de lui faire un petit cadre 
avec l'initiale de son prénom.

Quelle couleur ?, 
sachant que l'initiale sera masquée.




 
Finalement, je me dis
qu'il est plus prudent d'opter pour une couleur foncée.
Dans la foulée, je décide de travailler
avec l'initiale du grand frère qui est T... comme Toussaint
(autre prénom original !)





Initiale encadrée.
Petit cadeau "raccord" avec ce hochet en bois 






Pas de jaloux !




Mot d'enfant en retour des cadeaux.
La Maman me rapporte le commentaire de Toussaint :
"Oh tiens, ça tombe bien c'est un T comme mon prénom et en rouge en plus, c'est mal couleur préférée".

... je suis comblée...
 

samedi 4 février 2017

Un oiseau perché # 2

Le billet précédent montrait le cheminement d'une inspiration.
Vous souvenez-vous ?



L'assemblage des motifs découpés a donné cela :






Des éléments à rajouter ?
Il faut savoir s'arrêter, mais quand ?
Quelques pistes !






Bon, voici le résultat.
Oh, je pourrais faire des commentaires..
mais pour que l'exercice reste un plaisir,
il faut être indulgente à son égard !!!
... et ça n'est pas toujours facile !





 
Nid floral pour un oiseau perché.
La belle semble ravie.
Qu'en pensez-vous ?
 
 

lundi 30 janvier 2017

Un oiseau perché # 1

L'exercice des tampons gravés se poursuit.
Une belle addiction et j'espère qu'un jour le geste sera plus sûr
et le trait plus fin.

Voici une nouvelle source d'inspiration...
Ce mug m'accompagne depuis plusieurs années.
Il me vient des "Parfums Fragonard".
J'aime beaucoup le graphisme de leur packaging 
(que vous pouvez voir ICI, si vous êtes curieux !)




Il m'a fallu "organiser" un sorte de fouillis.
Les motifs ont été gravés sans idée préconçue 
et je n'ai pas souhaité créer une harmonie de couleurs particulière.
Je passe l'étape des tampons gravés pour vous montrer 
"mes planches à découper"...
Une impression d'enfance avec exercice de ciseaux...
comme à la Maternelle !!!




À partir de là,
je ne sais pas trop où je vais !!
Je pense utiliser du papier kraft pour le fond
sur lequel je vais coller les motifs découpés.
Quelle composition ?
Les couleurs vont-elles s'accorder ???
Pour l'oiseau perché,
ici il se repère bien,
mais qu'en sera-t-il lorsque tous les motifs seront assemblés ?




Vous le saurez plus tard...
en suivant le billet # 2
A bientôt et très belle semaine.